Photo Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle


Antoinette Fouque: « Etre une femme n’est pas une construction  - Elle

Antoinette Fouque, la mère de la féminologie

La lutte d’Antoinette Fouque (Page d'informations Antoinette Fouque - Elle.fr) n'a rien à voir avec un militantisme pur et dur, elle revendique son attachement à la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération de la femme. La théoricienne se démarque de l'essayiste Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe". Naturellement, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs livres collectifs tels que "Portraits choisis" ou "Génération MLF 1968-2008".

Une grande militante et des mouvements

Elle a lancé le Mouvement de Libération des Femmes avec l'aide de différentes militantes. Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix de déclarer le MLF sous la forme d’une association, à la fin de la décennie soixante-dix. Le droit des femmes fut le combat de sa vie. A la fin des années 80, lorsqu'elle revient en France, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque appuye la gauche, relais du combat des femmes. En 2015, les droits des femmes se trouvent toujours en danger et l'AFD se bat pour empêcher la montée des extrémismes. Antoinette Fouque initie l'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie à l'occasion du bicentenaire de la révolution française.

En parallèle à à l'enseignement, Antoinette Fouque est critique littéraire pour deux maisons d’édition et écrit des notes de lecture pour une 3e. En 1972 à l'université de Vincennes, elle s'associe à une UV sauvage sur la sexualité féminine avec la philosophe féministe Luce Irigaray. Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement après des études supérieures en Lettres.

Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque valorise la force littéraire des femmes. La militante se rend compte que les femmes tiennent peu de place dans le domaine du livre à force de fréquenter les milieux intellectuels parisiens. Les boutiques de livres lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes de 11 heures à minuit, il s'agit d'espaces d’échanges où les livres, revues et journaux demeurent à la disposition des visiteurs.