Photo Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs


Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, cette grande dame s’éteint en 2014. Selon Antoinette Fouque (http://tempsreel.nouvelobs.com) il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. C'est ce qu'elle clame lors d'une manifestation parisienne du MLF. Antoinette Fouque s'engage aux côtés de femmes en luttes dans le monde telles que la Catalane Eva Forest et la Bangladaise Taslima Nasreen.

Antoinette Fouque un parcours de l'enseignement à la psychanalyse

Son directeur de thèse est Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un DEA. L'étudiante côtoie la romancière féministe Monique Wittig au même moment. Elle collabore avec deux sociétés d'édition en plus de sa profession d’enseignante. Diplômée d’études supérieures de Lettres, Antoinette Fouque s'est lancée dans l'enseignement.

Naturellement, Antoinette Fouque a collaboré à différents ouvrages collectifs ainsi qu'à de multiples débats. "Le dictionnaire universel des créatrices" parait sous sa direction, il met en lumière quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque abhorre les "-isme", qui renvoient à une idéologie. Elle trouve dès lors le terme "féminologie".

Antoinette Fouque, une figure et des mouvements

Au début des années 80, Antoinette Fouque part pour les Etats-Unis et s'éloigne du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement est à ce moment victime de luttes intestines et a de moins en moins de militantes. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette de la militante à la veille des années 90 à son retour d'Amérique. Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque choisit de déclarer le MLF sous la forme d’une association loi 1901, nous sommes à ce moment à la fin de la décennie soixante-dix. Elle fait partie des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes.

Editrice et libraire

Grâce aux Editions des femmes, Antoinette Fouque défend la création féminine. Dès 1973, elle crée Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes dans les 3 plus grandes villes françaises. Elle inaugure une première librairie parisienne à Saint-Germain-des-Prés, où elle présente les ouvrages dont les auteurs sont des femmes. Antoinette Fouque s'est aperçue à quel point les femmes tiennent peu de place dans le secteur du livre en coudoyant les cercles littéraires.