Photo VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne


VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque la femme du soldat inconnu est plus inconnue que lui. C'est écrit sur une banderole qu'elle agite durant une manifestation du MLF à Paris. Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, elle décède à Paris en février 2014.

Antoinette Fouque, une militante et des mouvements

Antoinette Fouque a lutté tout au long de sa vie pour faire progresser le droit des femmes. Avec d’autres activistes, elle enregistre le MLF comme une association, à la fin des années soixante-dix. Pour parer tout détournement par les partis politiques, le sigle MLF a été déposé. Une nouvelle structure nommée l'Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque lorsqu'elle rentre du pays de l'Oncle Sam à l'aube des années 90.

Antoinette Fouque, la mère de la féminologie

"Le dictionnaire universel des créatrices" parait en 2013. Il rend hommage aux femmes qui ont été écartées injustement de l'Histoire depuis quarante siècles. Au fil de 3 ouvrages écrits entre 1989 et 2012., Antoinette Fouque développe la féminologie. La théoricienne déteste les mots en "-isme", qui, selon elle, renvoient à une théorie. Elle fait par conséquent naître le nom "féminologie". Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme à outrance, il revendique la place de mère.

En plus de son métier d’enseignante, Antoinette Fouque collabore avec différentes sociétés d'édition. C’est au début de la décennie 70 qu'elle participe à des débats sur la sexualité de la femme aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. C’est durant cette période qu’elle côtoie Monique Wittig, écrivaine féministe.

Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux problèmes qu’une femme rencontre quand elle doit assumer ses mission de mère et de femme alors qu'elle travaille quand elle est maman en 1964. Antoinette Fouque suit dans un premier temps des études dans sa région d'origine puis gagne la capitale pour étudier les Lettres. La Marseillaise est encore à l'université lorsqu'elle se marie. Elle passe une enfance paisible dans la cité phocéenne.

L'égalité est un thème central du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. Antoinette Fouque est élue au parlement européen de 1994 à 1999, elle était candidate sur la liste des Radicaux de gauche. A l'occasion des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme, Antoinette Fouque met en place l’Alliance des Femmes pour la Démocratie.